L’approche globale de rénovation énergétique des logements

EnergieSprong, qui signifie littéralement « saut énergétique », est une démarche globale de rénovation énergétique des logements qui permet de les rendre auto-suffisants énergétiquement ou « zéro-énergie », avec une garantie de 30 ans. Originaire des Pays-Bas, cette dernière a été déployée au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et dans le nord de l’Italie, et des initiatives inspirées d’EnergieSprong sont en cours de déploiement à New York et en Californie.

 

L’approche globale EnergieSprong

 

En France, la démarche EnergieSprong est pilotée par GreenFlex, société de services en développement durable, qui aide ses clients à intégrer les valeurs environnementales et sociales dans leurs activités pour les accompagner vers ce qu’elle appelle une « économie régénérative ». La démarche EnergieSprong est principalement mise en œuvre dans des projets de rénovation individuels et collectifs menés par des bailleurs sociaux et réalisés par des entreprises du bâtiment. GreenFlex expérimente l’extension de l’approche aux écoles et au secteur du logement privé.

Nous avons échangé avec Camille Simon, consultante senior en développement durable de GreenFlex, pour comprendre comment le concept d’EnergieSprong est né, ainsi que les opportunités qu’il offre pour s’attaquer au problème des passoires énergétiques et lutter contre la précarité énergétique en Europe.

 

Comment GreenFlex a-t-il commencé à adopter la démarche EnergieSprong avec ses clients ?

 

Nous sommes convaincus que la rénovation EnergieSprong est une des rares méthodes qui permette de rénover massivement toutes les passoires énergétiques en France et en Europe.

C’est un projet innovant et en rupture avec les habitudes de rénovation en France. Dans ce secteur l’innovation est clef car il était nécessaire de repenser les méthodes de travail avec l’ensemble des acteurs de la filière.

EnergieSprong apporte également une réponse aux enjeux environnementaux dans le secteur du bâtiment, ce qui entre en résonnance avec la mission de GreenFlex.

Pour ces raisons GreenFlex a décidé d’expérimenter l’approche hollandaise en France, grâce aux programmes européens ‘E=0’ et ‘Transition Zero’ d’Interrreg et de H2020 en 2016. Les premiers projets et leurs résultats étant considérés comme des succès majeurs, l’approche a pu être améliorée et développée à plus grande échelle en France depuis 2018 avec les fonds européens du programme « MustBe0 » d’Interreg et les fonds CEE.

 

Quelle est la mission d’EnergieSprong et comment est-elle mise en œuvre ?

 

L’approche EnergieSprong a quatre objectifs : lutter contre la précarité énergétique et offrir un niveau de confort et de satisfaction élevé pour les occupants, s’assurer que le travail peut être réalisé rapidement, sans déranger les habitants et, enfin, jouer un rôle actif dans les mouvements régionaux et nationaux visant à proposer un volume toujours plus important de logements abordables à haute performance énergétique, gérés sur la base de solides pratiques de gouvernance collective, afin d’assurer des rénovations de qualité et un retour sur investissement à long terme.

Ces objectifs sont atteints par la mise en œuvre d’une approche globale de rénovation basée sur quatre fondamentaux. En premier lieu, l’attractivité de la solution est primordiale pour son succès. Une rénovation EnergieSprong doit non seulement être esthétique, mais aussi offrir aux occupants un niveau de confort élevé grâce à des solutions de haute qualité, faciles à utiliser et à exploiter. Des enquêtes de satisfaction sont régulièrement menées auprès des occupants pour s’assurer qu’ils sont satisfaits des solutions mises en place.

La rapidité d’une rénovation EnergieSprong est également un impératif et lorsque cela est possible, développer des solutions hors site, comme l’isolation des murs, afin de les installer rapidement et en dérangeant le moins possible les occupants, est une approche à privilégier pour répondre aux exigences du cahier des charges.

D’autre part, l’autonomie énergétique du logement, le niveau « zéro-énergie », signifie que ce dernier consomme uniquement l’énergie qu’il produit, voire moins, grâce à une meilleure efficacité énergétique et à la production d’énergies renouvelables.

Pour qu’un logement soit considéré « zéro-énergie », tous les postes de dépense énergétique doivent être pris en compte, du chauffage à l’eau chaude, en passant par l’électricité consommée par les équipements utilisés au quotidien. Le cahier des charges de la démarche EnergieSprong vise à garantir l’autonomie énergétique du bâtiment sur une durée de 30 ans, ce qui veut dire que toutes les parties prenantes du projet ont la responsabilité de s’assurer que la rénovation est de qualité et durable.

Pour finir, l’accessibilité est primordiale. La qualité d’une rénovation énergétique, ainsi que les revenus obtenus grâce à l’énergie renouvelable générée – par exemple par l’installation de panneaux solaires – sont des enjeux importants puisqu’ils doivent permettre, sur la durée, d’assurer le retour sur investissement. De fait, plus cette approche et les solutions qu’elle offre sont déployées à large échelle, plus les coûts baissent : l’objectif est de rendre la démarche financièrement plus accessible pour les bailleurs et de fait, bénéfique pour davantage de locataires.

Découvrez la méthode EnergieSprong en vidéo  :

 

Pourquoi le caractère global de la rénovation du logement est-il à privilégier ?

 

Si vous isolez la façade d’un bâtiment sans isoler le grenier ou le toit, l’économie d’énergie réalisée sera minime. Les rénovations partielles ne permettent pas aux habitants d’économiser suffisamment d’énergie et vont donc s’avérer plus coûteuses sur la durée. De plus, l’approche globale de la rénovation permet d’augmenter considérablement le confort dans le logement, un des quatre piliers du cahier des charges EnergieSprong.

Les rénovations EnergieSprong doivent permettre d’assurer un confort thermique toute l’année et garantir une qualité d’air intérieur et une ventilation confortable pour l’occupant : ce qui n’est possible qu’en ayant recours à l’approche globale de la rénovation. 

« Il est important de travailler en étroite collaboration avec les locataires du bâtiment, sur toute la durée du projet. Ils doivent pouvoir comprendre la rénovation, savoir comment utiliser les nouvelles technologies installées ainsi que la manière dont ils peuvent eux-mêmes adapter leurs habitudes.»
Camille Simon
Consultante senior en développement durable de GreenFlex

 

Comment l’approche globale de rénovation d’EnergieSprong a-t-elle été reçue ?

 

Les retours que nous avons reçus des habitants des bâtiments rénovés sont très encourageants.

Pour qu’une rénovation soit réussie, nous pensons qu’il est important de travailler en étroite collaboration avec les habitants du bâtiment, sur toute la durée du projet. Ils doivent pouvoir comprendre la rénovation, savoir comment utiliser les nouvelles technologies installées ainsi que la manière dont ils peuvent eux-mêmes adapter leurs habitudes et comportements quotidiens pour faire en sorte que leur maison soit aussi efficace en énergie que possible. Nous avons travaillé avec d’autres organisations, telles que la Fondation Rexel, à cet effet.

En 2016, les rénovations EnergieSprong concernaient environ une douzaine de logements. Aujourd’hui, leur nombre atteint plusieurs centaines et la demande continue d’augmenter, avec de plus en plus de preuves concrètes que la rénovation globale des logements est techniquement possible et produit des résultats tangibles.

 

Découvrez les témoignages des occupants en vidéo :

Rénovation énergétique : focus sur la Fondation Rexel

 

La Fondation Rexel pour le progrès énergétique a été lancée en 2013 pour favoriser l’accès de tous à l’efficacité énergétique. En complément des financements accordés à des projets d’innovation sociale, des projets solidaires et au soutien apporté aux programmes d’études et de recherche pour améliorer la connaissance et les savoirs autour de l’efficacité énergétique et de l’innovation dans ce secteur, la Fondation met également à disposition ses compétences et son expertise pour lutter contre la précarité énergétique.

Grâce à ses projets d’innovation sociale, par exemple à Roubaix, la Fondation Rexel a porté la parole des habitants et aidé les organismes de logement social avec lesquels elle collaborait à mieux comprendre comment impliquer les ménages dans leurs projets de rénovation. L’accompagnement comprenait la formation des résidents à l’utilisation et à la maintenance des équipements nouvellement installés (pompe à chaleur, thermostats, ballons d’eau chaude, panneaux solaires, etc.) ainsi que des conseils pour adopter les bons gestes au quotidien afin d’améliorer l’efficacité énergétique. Les habitants ont également reçu un « guide du bâtiment » leur permettant de mieux gérer leur consommation d’énergie, et ont accès à une tablette qui leur permet de surveiller leur consommation en temps réel et d’adapter leurs usages si nécessaire.

Entre 2017 et 2019, la Fondation Rexel a été partenaire d’un projet mené en France avec l’Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs visant à aider les résidents de cinq quartiers défavorisés à réaliser la rénovation énergétique de leurs foyers, à mieux comprendre comment améliorer leur efficacité énergétique et à tirer profit des équipements collectifs mis à leur disposition. La Fondation Rexel a contribué à financer l’initiative, avant d’en évaluer les résultats et d’étudier le potentiel de ce projet pilote à essaimer ailleurs en France via le Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine. Ce dernier est une initiative nationale qui vise à réhabiliter 200 quartiers prioritaires d’ici 2024. 

La Fondation Rexel a également soutenu dans ce domaine le programme de microdons d’Energie Solidaire, destiné à soutenir le financement des rénovations énergétiques des foyers précaires, et un projet de recherche mené avec l’ONG française GERES (Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités) pour développer un modèle économique qui encourage les installateurs à réaliser la rénovation énergétique des foyers à bas revenus en valorisant l’opportunité d’en dégager un bénéfice.

« La Fondation Rexel s’est engagée pour l’accès de tous à l’efficacité énergétique et, dans ce cadre, travailler avec des experts comme GreenFlex via sa démarche EnergieSprong, GERES ou les Compagnons Bâtisseurs nous permet d’avancer dans la lutte contre la précarité énergétique et l’isolement que cela génère chez les populations qui en sont victimes. » Bertrand de Clermont Tonnerre, Secrétaire général de la Fondation Rexel pour le progrès énergétique et Directeur du développement durable du groupe Rexel.

Plus d’info sur la Fondation Rexel.

Voir également